Prev | Next (1 of 47) Back to thumbnails

  • Extrait video Installation

    Thibault Lucas/ Pascual Sisto Monolithe installation video et pierre de souffre 180 x 70 cm Oeuvre à 4 mains

  • On the edge

    Shayla Dopp Photo Ed 1/5 Signed 75x105 cm

  • Sans Titre

    Romain Rivière Photo Ed 1/6 48 x 72 cm Signed

  • Reste

    Nicolas Fenouillat Caisse en chène 7 objets plasticrète, pigments, métal feuille dʼor 23 carats, résine epoxy Oeuvre unique signée. 2012

  • face // 2013 // Opening on Saturday 19 October // Lebenson Gallery ©jeannebriand

  • face // 2013 ©jeannebriand

  • Silent

    Yuval Shaul Photo 2009 95 x 35 cm Ed 5/6 Signed

  • Dream Baby Dream

    Arnie Neon 37 x 73 cm 2012 Original Piece unique Signed

  • ARNIE

    Beat Me

  • La fin est proche mes amis, annoncée par les Mayas, Incas, prédicateurs, Nostradamus, et moi-même, elle est imminente et nous sentons déjà la vague qui se retire. Elle sonnera le 21-12-12! La Lebenson Galllery a alors demandé, dans un dernier souci professionnel et artistique, à certains artistes, de réaliser une oeuvre unique autour de ce thème pour les plus optimistes ou de fournir leurs dernières pièces, pour les plus courageux d’entre eux. Quel être artistique allons nous laisser à la destruction finale? J’ose imaginer qu’il s’agisse néanmoins et avant tout de partir en beauté; l’éclat devrait être à présent et à quelques jours de la fin, notre seul salut! Mais de quelle fin s’agit t’il? Peu importe diront certains puisqu’on y passera tous! C’est bien cela le problème après tout, partir avec tout le monde même ceux qu’on ne peut pas blairer, partir avec le troupeau qu’on finit par alimenter. Le suicide s’avèrerait être dans cette perspective la meilleure des solutions, une fin toute choisie à l’abris des cyclistes aux velibs trop lourds devant le regard hargneux des chauffeurs d’autobus et des camionettes blanches de construction en mal d’arriver sur la dernière place de livraison et à construire ce qui ne tiendra jamais plus, bref à l’abri de la populasse et des journalistes. La fin est dans ce cas assez rejouissante; le problème, de s’y rendre avec Eux. La fin nous renvoie au suicide collectif, un mars chacun, acte fasciste par excellence et peu glorieux. C’est pourquoi, tout comme dans l’odre de la pratique psychanilytique, il faut savoir payer une oeuvre pour se libérer des autres et de ses derniers démons. La Lebenson Gallery sera votre sauveur. Une des embuscades sera néanmoins tendue par la galerie et un de ses artistes en exposant l’oeuvre la plus chère du monde. Devant le collectionneur analysé qui sentait le salut possible il lui dira dans la voix de Vega “Dream Babe Dream”. S.B.L

  • Monolithe & video

    Thibault Lucas/ Pascual Sisto Monolithe installation video et pierre de souffre 180 x 70 cm Oeuvre à 4 mains

  • Sans Titre

    Thomas Canto Acrylique sur toile 100 x 100 cm Oeuvre unique Signée 2012

  • Give it to me baby

    Heidi Moriot Fil sur tambour à broder. Diptyque 60 D Pièce unique. Signed

  • Extrait video Installation

    Thibault Lucas/ Pascual Sisto Monolithe installation video et pierre de souffre 180 x 70 cm Oeuvre à 4 mains

  • On the edge

    Shayla Dopp Photo Ed 1/5 Signed 75x105 cm

  • Sans Titre

    Romain Rivière Photo Ed 1/6 48 x 72 cm Signed

  • Reste

    Nicolas Fenouillat Caisse en chène 7 objets plasticrète, pigments, métal feuille dʼor 23 carats, résine epoxy Oeuvre unique signée. 2012

  • Silent

    Yuval Shaul Photo 2009 95 x 35 cm Ed 5/6 Signed

  • Dream Baby Dream

    Arnie Neon 37 x 73 cm 2012 Original Piece unique Signed

  • ARNIE

    Beat Me

  • La fin est proche mes amis, annoncée par les Mayas, Incas, prédicateurs, Nostradamus, et moi-même, elle est imminente et nous sentons déjà la vague qui se retire. Elle sonnera le 21-12-12! La Lebenson Galllery a alors demandé, dans un dernier souci professionnel et artistique, à certains artistes, de réaliser une oeuvre unique autour de ce thème pour les plus optimistes ou de fournir leurs dernières pièces, pour les plus courageux d’entre eux. Quel être artistique allons nous laisser à la destruction finale? J’ose imaginer qu’il s’agisse néanmoins et avant tout de partir en beauté; l’éclat devrait être à présent et à quelques jours de la fin, notre seul salut! Mais de quelle fin s’agit t’il? Peu importe diront certains puisqu’on y passera tous! C’est bien cela le problème après tout, partir avec tout le monde même ceux qu’on ne peut pas blairer, partir avec le troupeau qu’on finit par alimenter. Le suicide s’avèrerait être dans cette perspective la meilleure des solutions, une fin toute choisie à l’abris des cyclistes aux velibs trop lourds devant le regard hargneux des chauffeurs d’autobus et des camionettes blanches de construction en mal d’arriver sur la dernière place de livraison et à construire ce qui ne tiendra jamais plus, bref à l’abri de la populasse et des journalistes. La fin est dans ce cas assez rejouissante; le problème, de s’y rendre avec Eux. La fin nous renvoie au suicide collectif, un mars chacun, acte fasciste par excellence et peu glorieux. C’est pourquoi, tout comme dans l’odre de la pratique psychanilytique, il faut savoir payer une oeuvre pour se libérer des autres et de ses derniers démons. La Lebenson Gallery sera votre sauveur. Une des embuscades sera néanmoins tendue par la galerie et un de ses artistes en exposant l’oeuvre la plus chère du monde. Devant le collectionneur analysé qui sentait le salut possible il lui dira dans la voix de Vega “Dream Babe Dream”. S.B.L

  • Monolithe & video

    Thibault Lucas/ Pascual Sisto Monolithe installation video et pierre de souffre 180 x 70 cm Oeuvre à 4 mains

  • Sans Titre

    Thomas Canto Acrylique sur toile 100 x 100 cm Oeuvre unique Signée 2012

  • Give it to me baby

    Heidi Moriot Fil sur tambour à broder. Diptyque 60 D Pièce unique. Signed